aller directement au contenu

site internet respectant les normes d'accessibilité du w3c

La Terrasse > Il était une fois ...

>> La Terrasse et les terrassons

cliquer pour agrandir (image jpeg)

La commune de La Terrasse est nichée au cour de la vallée du Grésivaudan. L'histoire de ses habitants, inextricablement liée à celle du village, mérite votre attention. Laissez nous vous la raconter.






cliquer pour agrandir (image jpeg)Le temps des Allobroges

Il est difficile de savoir qui furent les premiers habitants du village. Les allobroges, peuple gaulois venu d'ailleurs (ils parlent le celte) se sont installés dans la vallée du Grésivaudan à partir du IVe siècle avant notre ère. Ils sont connus pour être de rudes guerriers, des mercenaires diront certains. Mais on leur reconnait d'être de bons agriculteurs.. Les allobroges sont longtemps des rebelles à l'autorité romaine. Mais Jules César a raison de ces redoutables guerriers en 58 avant Jésus-Christ. Sous l'influence de la civilisation romaine, le celte est remplacé par le latin populaire.

Les hommes d'église
L'église primitive aurait été construite au XIIe siècle et tient son nom de son premier curé. Saint Aupre, fils de bonne famille, vit au VIIe siècle de notre ère. L'évèque Clarus lui confie la paroisse de La Terrasse. Les historiens relatent son dévouement sans faille. Cela ne l'empêche pas d'être en butte aux calomnies. Il finit par quitter le village. De façon plus cocasse, l'Évèque de Grenoble en visite dans notre village en 1399, s'aperçoit que le curé en titre se fait remplacer par un vicaire sourd qui délègue sa charge à un autre vicaire porté sur la boisson.

Un regroupement de hameaux
La Terrasse est un regroupement de six hameaux. Le plus ancien est probablement le hameau de la Mure (il existe déjà en 1262). Le Carre, Montabon et les Combes sont plus tardifs (XIVe siècle). Les hameaux sont dispersés, ce qui favorise la cuture des terres et celle du chanvre. Le climat, quant à lui, bénéficie aux vignes. Elles occupent le coteau et fournissent aussi bien les hôpitaux de Grenoble que les militaires. Le village compte, à la veille de la révolution, un peu plus de 800 habitants.

cliquer pour agrandir (image jpeg)
Des Terrassons dans l'histoire

Alexis François Pison du Galland, natif de La Terrasse (1747-1826) et député du Dauphiné prend part aux évènements révolutionnaires. La France est en déficit et le peuple refuse désormais de payer seul les impôts. Certains députés du Tiers État, dont notre Terrasson, prennent fait et cause pour les plus démunis. Il participe à la naissance de l'Assemblée Nationale et apporte sa contribution à la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Joseph Ricci, maire de La Terrasse ouvre pour l'essor du village. Sous son impulsion la commune est devenue une station thermale (1875). Il est à l'origine de la création de la ligne de Tramway Grenoble-Chapareillan qui a pour objectif de transporter visiteurs et curistes.





La Terrasse à l'épreuve des conflits
Le village paie son tribut aux guerres qui suivent la révolution. Le conflit armé avec l'Autriche (1792) coûte la vie à 7 villageois. Trente des nôtres ne survivent pas à la Première guerre mondiale (1914-1918). La Seconde guerre mondiale voit naître le maquis du Grésivaudan et ses héros : Jacolin AIME livre des armes dans la plus grande discrétion. Messieurs ANDRU (maire de l'époque) et VAUSSENAT (instituteur) protègent les maquisards.

cliquer pour agrandir (image jpeg)La création d'une base de loisirs
Sous l'impulsion du maire Marcel Guichard, se crée en 1968 une base de loisirs « le lac de La Terrasse » qui depuis près de 50 ans attire touristes et estivants. Roger Dubois assure pendant des années la gestion de la plage et de la buvette pendant les saisons d'été. L'histoire de notre village continue à travers celle du lac. Cette petite commune nichée au cour du Grésivaudan a su profiter de l'essor de la ville de Grenoble tout en gardant son esprit « village ». Elle reste accessible à ceux qui désirent la connaître. Tel est l'objectif que nous nous sommes fixés.


.... télécharger l'article au format pdf
...retour à la liste des articles "il était une fois"